SE FORMER POUR EVANGELISER
Institut Diocésain de Formation Pastorale
search_left
LUMEN GENTIUM
Vign_vatican-council-ii
CHAPITRE PREMIER :
Le Mystère de l’Église

Cliquer sur l'image pour accèder au texte intégral - Site du Vatican


§1. Le but de la Constitution sur l’Église

Le Christ est la lumière des peuples ; réuni dans l’Esprit Saint, le saint Concile souhaite donc ardemment, en annonçant à toutes les créatures la bonne nouvelle de l’Évangile répandre sur tous les hommes la clarté du Christ qui resplendit sur le visage de l’Église (cf. Mc 16, 15). L’Église étant, dans le Christ, en quelque sorte le sacrement, c’est-à-dire à la fois le signe et le moyen de l’union intime avec Dieu et de l’unité de tout le genre humain, elle se propose de mettre dans une plus vive lumière, pour ses fidèles et pour le monde entier, en se rattachant à l’enseignement des précédents Conciles, sa propre nature et sa mission universelle. À ce devoir qui est celui de l’Église, les conditions présentes ajoutent une nouvelle urgence : il faut que tous les hommes, désormais plus étroitement unis entre eux par les liens sociaux, techniques, culturels, réalisent également leur pleine unité dans le Christ.


§8 L'Eglise subsiste en plénitude dans l'Eglise catholique romaine

C'est là l'unique Eglise du Christ, dont nous professons dans le symbole l'unité, la sainteté, la catholicité et l'apostolicité, cette Eglise que notre Sauveur, après sa résurrection, remit à Pierre pour qu'il en soit le pasteur ( Jn 21,17 ), qu'il lui confia, à lui et aux autres apôtres, pour la répandre et la diriger (cf. Mt 28,18 etc.) et dont il a fait pour toujours la "colonne et le fondement de la vérité" ( 1Tm 3,15 ).Cette Eglise comme société constituée et organisée en ce monde, subsiste dans (subsistit in) l'Eglise catholique gouvernée par le successeur de Pierre et les évêques qui sont en communion avec lui(13), bien que des éléments nombreux de sanctification et de vérité se trouvent hors de ses structures, éléments qui, appartenant proprement par don de Dieu à l'Eglise du Christ, appellent par eux-mêmes l'unité catholique.
Lire le premier chapitre de Lumen Gentium


I De quoi parlons-nous quand nous parlons de l’Eglise ?

Commençons par exposer deux approches de l’Eglise qui sans être fausses sont insuffisantes :
• L’Eglise perçue comme organisation visible : Grandeur mais aussi faiblesses notoires de cette organisation. En ses membres, en ses structures, en ses responsables. L’histoire de l’Eglise nous montre que son influence, le pus souvent bénéfique, a parfois été ambiguë. Elle montre aussi de nombreuses querelles aboutissant à des schismes et parfois à des guerres. 
• L’Eglise perçue comme réalité invisible. Soit la communauté de ceux qui vivent en la grâce de Dieu, soit l’Eglise du ciel.
Avant Vatican II les catholiques adoptaient en général la première perception. Les protestants adoptaient plutôt la seconde. Mais de nombreux théologiens catholiques, sans pour autant adopter le point de vue protestant, estimaient qu’on devait affirmer que l’Eglise, avant d’être une société visible, était d’abord un mystère, qu’elle était une manifestation visible d’une réalité invisible. C’est cette recherche qui a permis aux Pères du Concile Vatican II de présenter l’Eglise comme sacrement.

II Le grand enseignement de Vatican II

Lire le paragraphe 1 de Lumen Gentium.
a) Qu’est-ce qu’un sacrement ? Réponse : signe et instrument. Il y a des signes qui ne sont que des signes et des instruments qui ne sont pas des signes. Dans un sacrement, Dieu s’adresse à notre intelligence mais va au delà et se sert de ce signe pour changer notre cœur. Jésus est le grand sacrement. Il fait connaître le Père et nous transmet son Esprit.
b) L’Eglise est une communauté rassemblée. Le mot rassemblement doit être pris au sens actif et au sens passif. Le rassemblement (au sens passif) est le signe et l’instrument de Celui qui rassemble. La charité que nous avons les uns pour les autres désigne Jésus source de cette charité et transmet cette charité.
c) L Eglise est le sacrement de l’unité du genre humain. Dieu a fait l’homme en communauté. Le péché est désunion. La communauté nouvelle instituée par le Christ est capable de rassembler les hommes au delà de leurs divisions. L’Eglise est signe de l’unité originelle et de l’unité finale du genre humain. Elle est l’instrument par lequel Dieu réalise la cité céleste.
d) Ainsi l’Eglise sacrement est le signe visible d’une réalité invisible et ceci tout spécialement dans la liturgie et les sacrements. Il ne faut donc pas concevoir l’Eglise comme une société au sens courant. Notre regard se porte sur l’acte de Dieu qui rassemble son Eglise en particulier pour la célébration liturgique

III L’Eglise et la Trinité 

Le dessein du Père : lire Lumen Gentium 2
La mission du Fils : lire Lumen Gentium 3
L’Esprit sanctificateur : lire Lumen Gentium 4

IV Images bibliques de l’Eglise

L’Eglise germe du Royaume : Lire Lumen Gentium 5. 
Remarquer que ceux qui séparent l’Eglise et le Royaume ne sont pas fidèles à l’enseignement de Vatican II
Lire Lumen Gentium  6
Le corps mystique : lire Lumen Gentium 7. 
Remarquer que l’unité de l’Eglise est un don de Dieu.

V Le lien entre l’Eglise mystère et l’Eglise organisation

Lire Lumen Gentium 8

Le Concile énonce un principe important : le subsistit in. Le mystère de l’Eglise subsiste dans l’Eglise catholique romaine. Ce mystère est aussi présent de façon partielle (par des éléments de vérité et de sanctification) en dehors des limites de l’Eglise catholique romaine. Ce principe est très important dans la perspective du dialogue œcuménique. Sans renoncer à affirmer que la plénitude du mystère de l’Eglise se trouve en elle, l’Eglise catholique romaine reconnaît que l’on peut trouver des éléments de ce mystère en dehors de ses structures visibles.

La tendance relativiste comprend ce passage de façon erronée en prétendant que le mystère de l’Eglise est présent de la même manière dans l’Eglise catholique romaine et dans les Eglises orthodoxes et dans les Communautés ecclésiales protestantes.
En sens inverse la tendance lefebvriste refuse cette attitude d’ouverture œcuménique
Texte intégral de la conférence du P. Antoine MICHEL
You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.
Extrait Vidéo..
Extrait de la conférence par le Père Antoine MICHEL
donnée le 18 novembre 2011


AUDIO Intégral de cette même conférence du Père. (nouvelle fenêtre)
Pour animer un groupe de travail sur la constitution dogmatique Lumen Gentium vous pouvez telécharger le document indiqué ci-dessous
Fiche sur Lumen Gentium
©BIBLETCEC 2011
Créer un site avec WebSelf