SE FORMER POUR EVANGELISER
Institut Diocésain de Formation Pastorale
search_left
Vign_intelspiecrit
I Le désir d’une intelligence spirituelle de l’Ecriture

L’expérience nous a fait découvrir aussi bien en France qu’à l’étranger un grand désir d’un contact vivant avec le texte biblique. Mais souvent ce désir n’a pas été éveillé et n’a pas trouvé de quoi le satisfaire. Comment comprendre cela ? On pourrait attribuer cette situation à une insuffisante formation exégétique. Mais il me semble que le problème n’est pas d’abord de ce côté. En effet nous avons observé ce désir et cette insatisfaction non seulement à l’étranger mais aussi en France alors que, chez nous, les études exégétiques ont pris un essor considérable.
Dans l’étude scientifique de la Bible, en effet, la difficulté est de trouver la juste mesure. La connaissance exégétique nous aide à dépasser les faux problèmes et à mieux comprendre les textes. Mais souvent les universités et les séminaires proposent des cours très spécialisés, très approfondis sur le plan scientifique au-delà de ce qui est nécessaire pour la prédication ordinaire. Parfois la complexité de ces cours contraste avec la pauvreté de ce qu’apportent ces mêmes cours au plan théologique et spirituel. Beaucoup d’étudiants finissent par s’ennuyer et ne voient pas l’intérêt de ces cours pour leur futur ministère. Une petite minorité se passionne pour ces études mais cette passion comporte des risques. Ils peuvent être entraînés vers des hypothèses hétérodoxes. Il arrive aussi que le développement de ces études longues et difficiles se fasse au détriment d’autres aspects de la formation.
L’important à nos yeux est de maintenir un juste équilibre entre l’étude « scientifique » des textes et leur compréhension théologique et spirituelle. Cet équilibre manque souvent. En France, la lecture de la Bible est trop souvent perçue à travers la science exégétique et cela décourage les prêtres et les fidèles. C’est pourquoi, malgré les très gros efforts accomplis en faveur d’une étude scientifique de la Bible, beaucoup de fidèles et même de prêtres ont une insuffisante familiarité avec le monde biblique, ses images, ses symboles. L’idée que la Bible puisse être une nourriture spirituelle est souvent étrangère à l’esprit du public catholique français auquel nous nous adressons habituellement. Et lorsque, grâce à quelques indications, nos auditeurs perçoivent la portée spirituelle des textes que nous leur faisons étudier, c’est pour eux une expérience très riche et ils nous remercient chaleureusement. Et nous avons constaté la même chose en Asie et en Amérique latine.

Vign_semeur10
II Quelques convictions

C’est ainsi que nous sommes parvenus à quelques convictions sur la place de la Bible dans l’annonce de l’évangile. Certaines de ces convictions semblent depuis longtemps orienter l’activité missionnaire de nos frères protestants mais nous aurions tort, nous catholiques, de les négliger. Les autres expriment ce à quoi nous devons, en tant que catholiques, veiller pour un usage correct du texte biblique dans une démarche missionnaire. 
A Convictions sur l’importance de la Bible dans l’activité missionnaire 

a) La lecture de la Bible n’est pas réservée à une élite intellectuelle. Bien au contraire des personnes pauvres et sans instruction peuvent s’y intéresser
b) La parole biblique a une force étonnante pour toucher les cœurs
c) La Bible n’est pas liée à l’Occident. Elle permet de proposer une intelligence de la foi plus ancienne, plus fondamentale, plus universelle que celle qui est couramment exposée chez nous dans un langage très marqué par notre culture et notre histoire. 
d) Le langage biblique narratif et imagé est plus accessible que le langage philosophique à travers lequel nous comprenons souvent notre foi
B Convictions sur l’usage de la Bible dans un contexte catholique

a) Un catholique devra éviter toute forme de fondamentalisme. Concrètement un minimum de connaissance exégétique est nécessaire pour une approche correcte du texte biblique. On évitera cependant une trop grande technicité.
b) Un catholique veillera à établir un lien entre sa lecture de la Bible et l’enseignement officiel de l’Eglise. Concrètement il convient de souligner comment notre lecture de la Bible s’accorde avec ce que déclare le Catéchisme de l’Eglise Catholique
c) Un catholique doit aussi avoir le souci de l’actualisation de la Parole de Dieu dans la vie quotidienne. Concrètement cela passe par certains efforts au plan de la vie morale.
d) Un catholique doit montrer comment la Bible est largement utilisée dans la liturgie. Concrètement la lecture de la Bible doit conduire à la prière et plus spécialement à la prière liturgique
III Ce que nous proposons. 

Il faut remarquer que la mise en œuvre de ce parcours est exigeante pour l’ani- mateur. Celui-ci doit disposer d’une solide formation exégétique et théologique. Mais il faut aussi qu’il soit pédagogue et attentif aux attentes des participants. Notre méthode porte du fruit si les participants peuvent s’exprimer et recevoir des indications adaptées.

Mais il faut savoir que le plus souvent les prêtres et les personnes qui ont reçu une formation équivalente, même s’ils ont de bonnes connaissances en exégèse, en philosophie et en théologie manquent de pédagogie. Une petite formation pour leur expliquer les principes pédagogiques et les intuitions des parcours peut leur aider à mettre en œuvre ces parcours. Et s’ils mettent ces parcours en œuvre ils en verront les bienfaits pour eux et pour leur ministère.

Nous souhaiterions partir un peu partout pour proposer ces parcours. Mais cela n’est pas possible pour de nombreuses raisons. De plus ce n’est pas souhaitable. Car, il vaut mieux venir en aide à des prêtres et des agents pastoraux qui partagent nos convictions et qui désirent mettre en œuvre ces parcours 

De nombreux prêtres et séminaristes étrangers viennent poursuivre des études en France. Nous pourrions leur rendre service en leur présentant ces parcours bibliques et en leur expliquant comment on peut les mettre en œuvre. En quelques jours l’essentiel peut être transmis. Notre équipe est toujours disponible quand il s’agit d’aider un petit groupe de prêtres et/ou de séminaristes qui souhaitent découvrir ces parcours biblique et la manière de les mettre en œuvre.

Nous sommes aussi disponibles pour partir à l’étranger si un groupe de prêtres et d’agents pastoraux est intéressé. 


©BIBLETCEC 2011
Créer un site avec WebSelf